Accueil » JIYÛKEMPOSingle page

JIYÛKEMPO

Ni budo ni self-défense

Kanji de Jiyûkempo

Lors de cette saison, le Jiyûkempo à l’Aïkido Club Tomoe sera abordé après le cours d’aïkido, et chaque cours précédents les vacances scolaires y sera entièrement consacré.

Ils seront proposés par Loïc LAFORGE, instructeur de JKP, et Nicolas KÜHL, qui suivent régulièrement Philippe COCCONI, fondateur du JKP.

Le travail proposé visera à amener la personne vers une plus grande liberté dans sa pratique. Plusieurs exercices et outils seront proposés afin de permettre de développer sa capacité d’adaptation à différentes situations martiales et d’appréhender les opportunités éventuelles. Tout en gardant le principe MUGAMUSHIN à l’esprit.


Logo simple de Ryûsei

Notre club est affilié à Ryûsei.
Ainsi, tous les licenciés pourront s’ils le souhaitent participer aux stages organisées par ce groupe.

Ryûsei est une association permettant d’encadrer, de promouvoir, et de développer le Jiyûkempo. Son activité comprend la réglementation de la pratique et de son évolution, la structuration de l’activité au niveau national et international, la formation et la validation des enseignants, l’organisation de cours et d’événements, et toutes activités ayant un rapport avec l’utilisation du corps et les arts martiaux.
Elle a été créée en 2018, par Loïc LAFORGE, Alain TAUCH et Nicolas KÜHL, avec l’accord et la direction technique de Philippe COCCONI, fondateur du Jiyûkempo.

Retrouver toutes les infos sur le site de Ryûsei : https://ryusei.fr/

Qu’est-ce que c’est ?

Jiyûkempo (JKP) est une méthode globale au service de la pratique de l’aïkido qui s’aborde de manière souple et raisonnée. Pas de notions de victoire ou de défaite, juste la recherche d’une réponse adaptée à une situation changeante, les outils techniques sont en premier lieu choisis dans des disciplines extérieures à l’aïkido afin de « gagner » du temps mais les principes fondamentaux de l’aïkido restent présents.

La pratique se fait à mains nues ou avec armes, toujours selon le contexte. Jiyûkempo n’est ni une méthode de self-défense au premier sens du terme, ni un Budo, mais doit permettre de trouver naturellement une réponse rapide et adaptée à toute confrontation, en se basant sur des concepts inhérents aux Budo japonais.

Les fondements

MuGaMuShin (sans ego sans intention),
HeiJoShin (l’esprit toujours calme),
FuDoShin (l’esprit imperturbable, sans peur),

Ceux sont les trois concepts fondateurs du Jiyûkempo.
On travaille sur son ego, ses peurs ses croyances. Les moyens techniques sont principalement le contrôle de la force, de la vitesse donc de la violence.
Pratiquer le jiyûkempo, c’est dire où nous pensions être, accepter de voir où nous sommes réellement et comprendre où nous devrions être.

L’équipement

Lors des cours Aïkido/JKP, vous n’aurez pas besoin d’équipement particulier.
Mais dans le cas d’un stage ou d’un cours JKP annoncé seul, nous pratiquerons avec un pantalon de keikogi et un t-shirt ou maillot Rashguard.
Pour les protections, il vous faudra dans un premier temps : une paire de sous-gants, de mitaines type MMA et une paire de protège-tibias.
Dans un deuxième temps, si vous souhaitez continuer, il vous faudra un protège-dents, une coquille (pour les hommes), des gants de boxe et des coudières.
Nous pouvons utiliser tout type d’outils, tels que des couteaux, des bâtons longs et courts…