L’Aïkido en France

La France est le pays au monde où l’Aïkido est le plus implanté.

Il y a été pour la première fois présenté en 1951 par Minoru MOCHIZUKI et s’est, dans un premier temps, développé grâce aux professeurs de Judo, fortement intéressés par cette nouvelle discipline. Puis différents élèves japonais de O’Sensei se succédèrent, tels que Tadashi ABE de 1952 à 1960, Hiroo MOCHIZUKI à partir de 1957, Mutsuro NAKAZONO, de 1961 à 1970, Masamichi NORO à partir de 1961, puis Nobuyushi TAMURA, à partir de 1964.

Des Français également participèrent beaucoup au développement de l’Aïkido, comme Jim ALCHEIK, élève de MOCHIZUKI, qui décéda en 1962, André NOCQUET, qui partit étudier auprès du fondateur de 1955 à 1957, et Christian TISSIER, élève de NAKAZONO, partit au Japon de 1962 à 1976.

Puis il y eu de nombreux bouleversements associatifs pendant près de 20 ans, avant d’aboutir aux deux grandes fédérations actuelles : la FFAB (Aïkido, GHAAN, Iwama Ryu) créé en 1982 et la FFAAA (Aïkido, Kinomichi, Aïkibudo) créé en 1983.

Il existe également plusieurs autres groupes indépendants, tels que le Kishinkaï Aïkido, l’Ecole de Budo RAJI, la 3AKH, la Fundamental Aikido Association…

 

Pour en savoir plus : http://www.aikido-cid-aquitaine-ffaaa.fr/documentations/aikido-histoire-aikido-en-france.pdf
http://aikidoettradition.fr/3.3_l27aikido_en_france.pdf
Et le livre de Michel HAMON, Histoire de l’Aïkido en France, publié en 1995

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :